La scarification

A l’instar du makila, les manches de nos couteaux en bois de néflier sont ornés de traits et d’arabesques mystérieuses… Ces reliefs insolites sont en réalité les stigmates cicatriciels d’entailles que nous avons pratiquées dans le bois encore sur pied. Le travail du bois de néflier commence donc bien avant sa coupe, au printemps, lorsque nous partons le dénicher au coeur de la forêt, sélectionnons ses plus belles branches et que nous incisons minutieusement le bois selon un procédé ancestral.